Il y a quelques temps, je décidais de quitter progressivement Facebook, afin de me recentrer sur l’important et le réel. Plus j’avance et plus je ressens l’envie d’oser pleinement l’authenticité. De montrer qui je suis réellement et de proposer mes écrits et mes ateliers, sans masque, sans peur d’être jugée, sans peur d’échouer et surtout, en me faisant confiance et en sortant de la dépendance du marketing. Le mot “authenticité” est utilisé à toutes les sauces, mais qui, sur FB ou ailleurs, ose l’être à tous les niveaux ? Je ne cherche pas ici à juger ou à critiquer, je m’inclue d’ailleurs dans tous mes écrits. Je souhaite simplement partager mes réflexions.

Quand j’ai commencé avec Z’ENfants conscients et jusqu’il y a peu de temps d’ailleurs, je m’intéressais aux outils “marketing” et j’en cherchais des spéciaux “entreprises bienveillantes”. Cachés derrière des noms très…vendeurs, ces cours/ateliers/webinaires sont tous là pour apprendre à “se vendre, se faire connaître sur le web, …”. Jusque-là, rien d’anormal, mais j’en suis toujours ressortie avec un certain malaise : les techniques utilisées étaient en grande contradiction avec mes valeurs. Mais très vite, la peur de ne pas réussir à me faire connaître m’a poussé à mettre en pratique certains aspects que l’on m’a enseigné. De plus, je voyais beaucoup de “collègues” sur la toile, prônant la bienveillance, l’amour, l’authenticité et j’en passe, utiliser les mêmes méthodes. J’ai utilisé cet argument pour me convaincre, calmer ma culpabilité et ne pas écouter mon côté intuitif qui me disait « FUIS ! ».

VERDICT : Oui, ces techniques, pour la plupart fonctionnent. Mais à quel prix ?

Culpabiliser le « client » pour lui donner envie d’utiliser mes services ? Lui faire croire que je peux faire le job mieux que lui, que j’ai plus de capacités que lui ? Utiliser des offres et autres promotions gratuites pour « attraper » le client dans mes filets, lui donner envie avant de lui refourguer qqch de payant ? Je souhaite rendre à chacun son propre pouvoir et non lui faire croire qu’il peut trouver la technique miracle en inscrivant son enfant à mes ateliers ! Mais alors, pourquoi me suis-je laissé prendre au piège de ces techniques marketing bien ficelées ? En observant mon fil d’actualité ou les blogs d’autres “collègues/thérapeutes/coach/…”, j’ai pu réaliser à quel point, cachés derrière des mots comme la “bienveillance”, ils utilisaient quasiment tous des techniques bien maitrisées pour se rendre indispensable aux yeux des autres ou encore pour se placer en tant que “référence en la matière. MAIS NON ! STOP ! Chacun est capable d’être sa propre référence, chacun doit retrouver cette capacité en lui. Il faut arrêter avec cette dépendance aux autres. Dégoutée de me rendre compte que je faisais partie de tout cela, j’ai petit à petit déconstruit toutes les stratégies marketing qu’on m’avait apprises.

Mais alors, pourquoi me suis-je laissé prendre au piège de ces techniques marketing bien ficelées ?

J’avais simplement peur. Peur de ne pas réussir. Peur de ne pas être à la hauteur. Peur que je ne suffise pas et que, sans ces stratégies, je n’arrive à rien par moi-même. Impression qu’en m’éloignant de ces techniques, cela signifiait que je critiquais les personnes autour de moi qui les utilisaient. Mais non, chacun a le droit d’agir comme il le souhaite. Je n’ai pas à faire comme les autres si cela ne me convient pas.

Et Facebook, dans tout cela?

J’ai donc eu l’impression que pour me défaire de toute cette emprise marketing, je devais quitter FB. Puis, j’ai réalisé que cette emprise était partout sur le WEB et pouvait même l’être dans le monde « réel ». J’ai donc décidé de rester sur FB, mais de ne plus y gaspiller mon énergie et mon intégrité dans les stratégies marketing. J’y partagerai simplement de temps à autres les ateliers et écrits de mon blog, en toute simplicité. Pour ceux qui souhaitent me suivre en dehors de FB, j’envoie 1x/moi une newsletter avec les nouvelles du moment. Et mieux encore, chers parents, je suis toujours ouverte aux échanges réels. Que vous ayez ou non envie d’inscrire votre enfant à mes ateliers, c’est avec plaisir qu’on peut organiser une rencontre pour papoter et échanger.

Alors oui, peut-être que je me ferai moins d’argent en étant juste moi-même et en refusant d’utiliser ces techniques. Oui, je me ferai peut-être critiquer par certaines personnes en osant exprimer ce que je ressens dans l’instant. Mais j’en suis sûre, cette sincérité d’aligner de plus en plus Z’ENfants conscients avec qui je suis permettra de m’entourer petit à petit des personnes avec qui je suis en résonance. Et alors, un vrai échange pourra s’installer entre eux, leurs enfants et moi.

Je tiens comme d’habitude à préciser que cet écrit n’est pas une vérité immuable, mais simplement un partage d’observations de mes ressentis actuels. La vie étant un terrain constant d’apprentissage, toute vérité évolue à chaque instant et à chaque prise de conscience.

Fermer le menu