Laisse-moi te raconter une histoire vraie. Un jour, dans ma classe, deux filles se disputaient. Le ton montait et l’agressivité dans leur voix m’a fait m’approcher d’elles. Elles me disent :

Sophie : « Hein dit, maitresse, que le mot « clef » s’écrit avec un f à la fin ?

Julie : « Je suis sûre que non !! Il s’écrit « clé », avec un accent aigu !

Elles se toisaient du regard. A ce moment, j’ai pu clairement déceler :

– de l’assurance : Chacune était convaincue d’avoir raison.

– de la compétitivité : Qui allait avoir raison et pouvoir fanfaronner ?

– de la colère et de l’agacement : Chacune remettait en doute l’intelligence de l’autre. 

– du jugement : Chacune rabaissant l’autre dans son estime

– un peu de doute dans tout ça.

Pas très réjouissant. Leur cœur ne brillait pas de joie dans tous les cas. Et je leur dis alors :

« Les filles, les deux orthographes sont correctes. Vous avez donc toutes les deux raison. »

Gloups. En elles se mélangeaient la fierté d’avoir raison pour leur mot et la honte d’avoir tort pour le mot de l’autre.

Que nous apprend cette histoire ?

Tout d’abord, il n’y a jamais une seule vérité. Hé oui, on peut considérer que chacun a raison, tout le temps ! Cela dépend de son évolution et de ses expériences ! Par exemple, Sophie avait lu dans un livre le mot « clef ». Elle a donc raison de penser que c’est l’orthographe correcte. Et idem pour Julie. Par contre, c’est en mettant ensemble leur savoir, qu’elles permettent à leur vérité de monter au niveau supérieur. Elles ont appris quelque chose, et leur perception a changé ! Leur vérité a donc changé !

Prenons un autre exemple.

Nicolas a appris étant petit que c’est important de se laver les dents deux fois par jour. Il a toujours fait comme cela et n’a jamais eu de caries. Un jour, Antoine lui dit que c’est important de se laver les dents trois fois par jour. Qui a raison ? Tous les deux ! Et aucun des deux en même temps ! Tant que leur vérité leur convient et qu’ils ne font de mal à personne (y compris eux-mêmes), ils peuvent continuer à se laver les deux 2-3-4-5 fois par jour ! Et peut-être que la vie les amènera un jour à changer encore une fois d’avis, car ils liront X études leurs expliquant que trop se laver les dents abiment leur émail. Qui sait?

Pour résumer...

Chaque expérience de vie te permet d’évoluer et de changer (parfois) d’avis. Ta vérité d’aujourd’hui n’est pas forcément celle de demain ! Tes vérités changent à mesure que tu évolues et que tu apprends/expérimentes de nouvelles choses. Cela signifie-t-il que tu avais tort avant ? Pas du tout ! Cela signifie simplement que ta vérité d’hier ne te convient plus aujourd’hui. Car tu as grandi !

Il est aussi important de respecter la vérité de l’autre et de ne pas vouloir à tout prix avoir raison ! A quoi cela peut-il bien te servir ? Vis en paix avec ta vérité, et laisse l’autre vivre en paix avec la sienne 🙂 D’autres fois, deux vérités misent ensemble amènent même un nouveau point de vue intéressant. Pour le percevoir, l’échange (la discussion) est important : donner son avis et écouter celui de l’autre ! Puis, se « fabriquer » sa nouvelle vérité.

Alors, rappelle-toi:

Chacun détient sa propre vérité. Personne n’a tort, personne n’a raison. Tout est question de perception !

Qu’est-ce que sont les “graines de sagesse”?

Le but de ces articles est d’ouvrir un espace de discussion et d’échanges constructifs avec votre enfant. Lisez avec lui le texte de l’image et demandez-lui son avis. Puis, selon son âge, choisissez de lire ensemble l’article ou de le reformuler avec vos propres mots. Questionnez-le sur les émotions qu’il ressent, sur ses expériences déjà vécues en lien avec le thème. Entrainez-le à utiliser le scepticisme positif, c’est-à-dire réfléchir et questionner tout texte, vidéo et autres sources trouvés sur internet, dans un livre, dans une discussion… qu’elles proviennent d’un adulte, d’un enfant ou encore d’une célébrité! Ainsi, il développera son esprit critique et apprendra à considérer comme “sa vérité” seulement ce qu’il a questionné (les informations font-elles sens pour lui?), compris, expérimenté, etc.

Suite à votre échange, n’hésitez pas à laisser un petit commentaire pour continuer la réflexion ci-dessous!

Tu peux partager cet article en précisant clairement la source: «Article écrit par Gwendoline Meoli alias Z’ENfants conscients sur le blog https://zenfantsconscients.ch

Cet article a 2 commentaires

Laisser un commentaire

*

code

Fermer le menu